Création graphique et fablab : Papier / Machine

LES FABLABS, NOUVEAUX ESPACES DE CRÉATION GRAPHIQUE

Papier/Machine est un programme de recherche-création, co-animé avec l’artiste-imprimeur Yanaita Araguas, qui propose de questionner les pratiques liées au travail du papier, de l’impression artisanale et du livre au sein d’un espace tel que le fablab Plateforme C. Il a valeur de laboratoire et d’observatoire des hybridations, collisions, mutations qui pourront résulter du mélange de ces deux univers, en proposant aux artistes et artisans d’accéder à de nouvelles formes de production et d’explorer ces sujets ensemble.

Après avoir trituré sur le précédent cycle le livre-objet, la thématique de recherche-création imaginée pour 2020/2021 est celle des Matrices.

PAPIER/MACHINE s’articule autour des enjeux suivants :

PRODUIRE/EXPÉRIMENTER

Le projet doit permettre à des artistes issus de différents horizons de fabriquer de nouvelles formes, de nouveaux processus de travail, des outils sur mesure grâce à un panel d’outils assez divers, des plus classiques aux plus récents que sont les machines à commandes numériques (découpeuses laser, imprimantes 3D, CNC….)…En utilisant les machines et les outils mis à disposition à Plateforme C, ils peuvent explorer de nouvelles façons de créer des supports graphiques, en inventer de nouvelles, en transformer certaines, en réaffirmer d’autres.

METTRE EN PERSPECTIVE

Tester de nouveaux procédés, de nouveaux modes de création permet aussi de mettre en perspective les outils et méthodes usités jusqu’alors. Entre la nouvelle et l’ancienne, quelle méthode se révèle être la plus intéressante ? Quelle valeur ajoutée ou non des outils numériques ? Par ailleurs, le choix de l’outil impacte forcément l’œuvre. Il s’agira également à travers Papier/machine de questionner l’impact de ces machines nouvelles sur la création artistique.

HYBRIDER

Le projet Papier/machine va se déployer au sein du fablab Plateforme C, un espace existant avec ses dynamiques propres et une communauté de pratiques déjà bien ancrée. Des frottements vont donc avoir lieu entre des personnes très ancrées dans la culture numérique, l’électronique, le bricolage et des personnes travaillant sur le support papier, forcément plus low tech, dont les pratiques sont au croisement de l’art, de l’artisanat, du design. L’idée derrière le projet Papier/machine est aussi de favoriser ces croisements et d’observer ce qu’ils peuvent produire, de favoriser l’hybridation des pratiques dans un fablab, de continuer à ouvrir ces espaces à d’autres communautés et formes de création. Ce souhait d’hybridation sous-tend également l’envie de sensibiliser davantage la communauté graphique à la culture libre et de l’inviter à interroger ses pratiques au regard de cette dynamique.

Thèmes d'exploration
Exploration ouverte 2016/2017

Exploration ouverte, carte blanche, défrichage… autant de mots qui font écho à ce premier cycle de travail Papier/Machine où il s’agissait d’explorer les champs des possibles, de tester des intuitions sur la pertinence d’un tel programme de recherche-création en ouvrant les portes de notre atelier de fabrication numérique à une nouvelle communauté créative. Ou les premiers « frottements » entre l’édition, le papier et les fablabs…
En savoir plus

Le livre-objet 2018/2019

Sur le fond comme sur la forme, ce thème nous semble riche de potentiels. Produire des livres-objets dans un fablab c’est à la fois ouvrir des possibles en terme de techniques, de formes, de matières mais aussi hacker la chaîne de production de ces objets uniques et complexes.
En savoir plus

Matrices 2020/2021

Dans le champ de l’impression, nous sommes la plupart du temps en relation avec l’objet imprimé. L’œuvre initiale, la création originelle, y est présente en creux, par son absence. Cet objet est un « potentiel ». Il contient en son sein la possibilité d’engendrer un nombre considérable de rejetons. Il promet une image qui n’est pas celle qu’il donne à voir, une image miroir. À travers la thématique « Matrices », nous rendre visible le geste et l’empreinte initiaux et montrer ainsi le jeu entre les deux versants de l’objet imprimé.

Exploratrice associée : Yanaïta Araguas
Yanaïta Araguas est issue des Beaux-arts de Nantes. Après une formation de webmaster et de PAO, elle exerce comme graphiste free-lance. À Berlin où elle vit quelques mois, elle découvre le fanzinat et la sérigraphie qui lui permettent d’imprimer et de diffuser de façon autonome ses productions et de tendre un pont entre le dessin...
Les photos
Categories