LabSurLab, rencontres entre art, sciences, technologie et communautés

LabSurLab est la première rencontre internationale organisé par un réseau de labs (des labs officiels, marginaux, institutionnels, indépendants…) d’Amérique Latine, qui aura lieu du 4 au 12 avril 2011 au Musée d’Art Moderne de Medellin, Colombie. A la manière des rencontres LABtoLAB, le projet LabSurLab souhaite mettre en avant des temps de rencontre et de partage d’expériences autour de l’art, de la science, de la technologie et des communautés.

A la suite de la deuxième rencontre LabtoLab, qui a eu lieu à Madrid au Medialab-Prado, et dans lequel ont été invités plusieurs labs de l’Amérique du Sud, émerge l’idée d’établir un espace de dialogue spécifique pour le continent sud-américain, avec des problématiques et modes de fonctionnement propres à ce territoire.

Comme l’explique Aniara Rodado, cordinatrice d’Estarter, dans un article de la revue MCD «L’Europe des medialabs », un groupe se crée en octobre 2009 dans le réseau social N-1, initiative du collectif Lorea. Dans ce groupe, « des contenus, stratégies et équipes de travail commencent à se définir, s’élaborer. Une amorce de cartographie est également réalisée avec le projet Mapasur pour localiser et identifier les endroits où des sujets tels que l’art, le design, les festivals, les logiciels libres et autres savoirs en relation ou non avec la technologie sont à l’œuvre ».

Grâce au soutien du Musée d’Art Moderne de Medellin (MAMM), cette première rencontre est mis en route avec une programmation très variée autant en contenus qu’en formats : des groupes de travail, des tables rondes, des ateliers et des présentations se succèdent pendant presque deux semaines en abordant des thématiques aussi différentes que la relation entre la femme et la technologie, les licences copyleft et la propriété intellectuelle, les arts vivants, les labs en réseau… A travers du dialogue, de l’expérimentation et de la création, le réseau LabSURlab vise à créer une plate-forme d’échange durable autour des enjeux des labs en Amérique Latine.

A cette occasion, Olivier Heinry représentera PiNG durant les rencontres LabSurLab, à travers sa collaboration à l’atelier autour des Outils Digitaux pour le Spectacle Vivant et comme animateur d’une table ronde sur les labs en réseau. Avec An Mertens, de Constant, et Marcos Garcia, de Medialab Prado, il co-présentera le réseau européen LABtoLAB.

De plus, le vendredi 8 avril à 17h00, nous nous connecterons en streaming avec Medellin afin de proposer un moment de réflexion entre deux initiatives qui sont nées avec les mêmes envies dans des territoires différents, LABtoLAB et LabSurLab, l’Europe et l’Amérique du Sud.

Ce projet reçoit le soutien de l’Institut Français et de la ville de Nantes.

Articles en relation
Leave a Reply

Categories