#2 Les systèmes d’exploitation | novembre 2012

Lors du deuxième épisode de « La tête dans le flux », Cédric nous a parlé des systèmes d’exploitations.
video platform video management video solutions video player

Qu’est-ce qu’un système d’exploitation ?

Un système d’exploitation c’est le logiciel de base d’un ordinateur qui fait l’interface entre tous les programmes (email, traitement de texte etc…) et l’infrastructure matérielle (écran, disques durs, mémoire etc…).

A-t-on vraiment le choix du système ?

Quand on pense système d’exploitation, la plupart des gens pensent à Windows ou MacOS car ce sont les systèmes qui leurs sont proposés à travers l’artifice de la vente liée : lorsqu’on achète un ordinateur, on vous vend de force un système. Pourtant la loi contre la vente liée oblige les vendeurs à vous laisser le choix…

Les systèmes d’exploitation libres

Quand est-ce que l’on peut dire qu’un système est libre ? Lorsque l’on est libre de :
– l’utiliser
– le modifier
– le partager

La plupart des systèmes libres sont basés sur Unix.
Jusqu’aux années 2000, ces systèmes étaient réservés aux geeks car un peu fastidieux à installer et à utiliser. Mais l’émergence de projets comme UBUNTU ont rendu l’interface et l’utilisation aussi facile que les systèmes propriétaires.
Par ailleurs, Linux est très répandu dans le domaine professionnel pour les applications embarquées (car on peu facilement adapter le système à des usages particuliers) et surtout pour les serveurs web : près de 65% des serveurs web tournent sous Linux.

Un peu d’histoire : l’évolution des systèmes d’exploitation

Au début dans les années 40, on réalise des systèmes en batch (traitement par lot) c’est à dire que les opérations se font les unes à la suite des autres : c’est le degré zéro du système.

Mais les machines sont sous employées (car le processeur passe plus de temps à attendre les autres périphériques qu’à vraiment calculer) alors on invente dans les années 60 la « multiprogrammation » : plusieurs programmes sont chargés en même temps et se partagent le temps de calcul du processeur.

Au début des années 70, les usagers des systèmes informatiques sont de plus en plus nombreux, mais les machines sont encore coûteuses et souvent collectives. On invente alors le temps partagé : plusieurs utilisateurs peuvent se connecter simultanément à un même ordinateur, et se partagent le temps de calcul.

Dans les années 80, on cherche à optimiser l’usage des ordinateurs pour des applications rapides où le temps de réponse est important (automates, audio, vidéo,etc…), on parle alors de systèmes temps réel. Ils ne le sont pas vraiment mais réduisent le temps de réponse au minimum. Ils donnent accès à une nouvelle façon d’utiliser l’informatique, en opposition aux anciens systèmes où les usagers confiaient une tâche à la machine, et revenaient chercher le résultat dans un second temps.

Les machines se démocratisant, il devient possible dans les années 90 de faire l’inverse du temps partagé : un système distribué répartit le travail sur plusieurs machines en réseau. D’abord utilisé par les chercheurs et les professionnels pour les gros calculs (simulation, rendus 3D, etc…) il arrive peu à peu au grand public à l’aube des années 2000.

Ces dernières années, on utilise de plus en plus le Cloud computing ou informatique dans les nuages : des systèmes arrivent tout intégrés dans un navigateur web.

Articles en relation
Categories